J’ai rencontré les gasy de Dakar

J’ai eu la chance de rencontrer la communauté gasy (malgache) de Dakar lors de la formation Mondoblog qui a eu lieu du 06 au 14 avril dernier à Dakar.

Dès mon arrivée à Dakar, on me parle déjà de l’existence d’une communauté malgache et que l’on peut la rencontrer durant le culte du dimanche. J’ai alors attendu la fin de la formation pour aller à l’endroit le plus connu par les sénégalais que j’ai rencontrés pour trouver des malgaches, il s’agit de l’Eglise Protestante de Sénégal (EPS) sise à Dakar dans le quartier Plateau, à la croisée de la rue Wagane Diouf et de la rue Carnot.

Eglise Protestante Plateau

Église Protestante du Plateau. Crédit photo: Rija R.

Le culte commence à 10h15 mais je suis arrivé plus tôt à 9h40 pour apprécier les arrivées des fidèles. Cette église du Plateau officie pour des chrétiens protestants de toute nationalité (Cameroun, Togo, etc.). J’ai vu des africains de diverses origines arriver petit à petit mais à partir de 9h50 j’ai finalement vu arriver des « gasy » [gassi], oui des malgaches qui semblent être bien intégrés dans ce monde étranger où ils vivent !! Ce fut un grand moment de soulagement que de retrouver des compatriotes lorsque l’on part si loin de son pays. On était nombreux et je peux estimer qu’au moins un fidèle sur quatre est malgache. Nous sommes impliqués partout :  il y en a dans la chorale, le talentueux organiste est un malgache et enfin, le vice-président et la trésorière de l’église sont également des compatriotes. Je pense que cette implication ne s’arrête pas là mais c’est ce que j’ai vu ce dimanche-là. Bref, je me sentais comme chez moi, à Madagascar.

La diaspora malgache du Sénégal est à priori une communauté chrétienne composée de fidèles catholiques et protestants au sein de leurs paroisses d’adoption respectives. Le matin j’ai vu la communauté protestante et l’après-midi, j’ai vu les malgaches de toute confession qui se sont réunis cette fois dans la chapelle de l’Institution Notre Dame toujours au Plateau pour le « Pâques malgache ». Ce jour-là, ma rencontre avec la diaspora était brève mais je peux conclure qu’ils sont très sympathiques, c’est une communauté solidaire, se côtoyant encore dans le respect du « Fihavanana » malgache. Sur ce, j’en profite pour faire un petit coucou à Anna, une membre de la chorale, avec qui j’ai pu discuter pour obtenir les informations pour illustrer ce billet, la preuve de la sympathie malgache à Dakar.

Que font les malgaches là-bas?

Les malgaches sont là bas à Dakar pour plusieurs raisons, voici une liste non exhaustive de ce que j’ai pu en prendre note : les employés de l’Ambassade de Madagascar au Sénégal, des employés des Nations-Unies à Dakar, des étudiants boursiers, des médecins, des employés de l’ASECNA (Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar), des gendarmes en formation ainsi que bien sûr leurs enfants qui étudient dans les écoles du Sénégal.

Les communautés dans la communauté

Logo Association des Malgaches du Sénégal

Logo Association des Malgaches du Sénégal (AMS)

Tout au long de ce billet, j’ai parlé de la communauté au singulier mais c’est aussi les communautés avec les diverses associations malgaches qui existent. C’est une communauté dynamique : par exemple, l’ambassade organise souvent des activités, l’association des malgaches travaillant a l’ASECNA en font pareil . Il y a aussi l’Association des Malgaches du Sénégal ou AMS, cette dernière organise des activités dans le but de faire ressentir aux malgaches le goût du pays et aussi de promouvoir la culture malgache.  Les manifestations organisées par l’AMS sont à caractère culturel, artistique, sportif mais peuvent aussi n’être que des moments de détente pour s’évader un peu du train-train quotidien comme les brochette party ou la marche fraternelle et sportive de chaque mois. Je termine le billet par ces photos :

AMS Marche Mensuelle

AMS Marche Mensuelle. Crédit photo: Fifi (AMS)

Les jeunes AMS

Les jeunes AMS. Crédit photo: Fifi (AMS)

AMS Brochette party

AMS Brochette party. Crédit photo: Fifi (AMS)

 

 

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

5 Commentaires

  1. J’étais un peu chanceux. Mais Serge, tu as pu trouvé des trucs du Brésil là-bas au moins: l’ambassade et le Capoeira!

    En tout cas, Mondoblog Dakar reste une aventure géniale où tout le monde était tous un peu déraciné!

  2. bon ASECNA ce n’est pas pour la protection de l’afrique « et » de madagascar, mais de l’afrique tout court. Arrêtez de faire sortir madagascar de l’afrique hein ^^

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *