Atelier Dieudonné et Violette: un petit village impressionant

Une petite visite à l’atelier de Dieudonné et Violette sis à Alasora, une commune périphérique d’Antananarivo.

C’est en faisant du tourisme en bus avec un office du tourisme à Antananarivo (ORTANA) que l’on a découvert ce petit village modèle du couple Dieudonné (un ancien professeur de gym) et Violette (une ancienne championne d’athlétisme). Cette visite ne nous était pas annoncée à l’avance, ce fut une surprise, non pas une belle mais une bonne surprise!

Il s’agit d’un atelier de ferronnerie dont les employés sont des anciens sans abris, des handicapés, des femmes abandonnées, etc.

Les réalisations de cet atelier sont commercialisées dans le monde entier. Vous avez peut-être déjà vu en France des décorations en fer forgé de couleurs noires ou en métaux vieillis (baobabs, tortues, lezards, abat-jours, etc.), cela pourrait venir de cet atelier.

Hall d'exposition ferronnerie. Crédit photo: Rija R.

Hall d’exposition ferronnerie. Crédit photo: Rija R.

Historique

Cette aventure commença à la fin des années 90, le couple Dieudonné-Violetta est parti de rien, ils ont acheté un terrain marécageux situé à la périphérique de la capitale qu’ils ont remblayé et aménagé au fil des années. Ce départ est immortalisé à l’entrée du centre par une pierre ronde qui signifie qu’ils sont partis de zéro.

Au départ, ils ont seulement engagé quelques gars, puis leurs femmes mais à la vue du succès de leur business, Dieudonné s’est dit que ce métier peut aider les malgaches de l’époque à sortir du chômage qui guettait le pays: sont alors embauchés les faibles de la société, je dis par là les mères célibataires, les mendiants, les handicapés, les parias, les trieurs de déchets, etc.

La fin de la mendicité et l’autosuffisance

C’est la règle que le couple a créée. Fini la mendicité! Il faut travailler pour vivre.
La particularité de ce petit village, oui c’est un vrai petit village c’est leur autosuffisance dans plusieurs points. Ils sont leur propre école bâtie au fur et à mesure de la croissance des enfants des ouvriers: c’est parti d’une maison à une seule salle de classe puis deux, puis les étages. Les plus agés des enfants ont maintenant 14 ans et sont à la classe de troisième: ils sont entrain de construire le « lycée » pour les accueillir l’année scolaire prochaine!

Côté nourriture: le centre produit lui-même 30% de leur alimentation (fruits, légumes, lombricomposts, poissons, etc.). Au mois de juillet, Dieudonné suivra une formation de minoterie en Bretagne pour revenir ensuite pour cultiver le blé dans le centre ainsi ils s’autosuffiseront en farine.

C’est une preuve de la réussite d’un projet d’entrepreneuriat social!

Je suis un peu avare de textes mais les photos parleront d’elles-même:

 

Objets exposés à vendre. Crédit photo: Rija R.

Objets exposés à vendre. Crédit photo: Rija R.

Lombricompost. Crédit photo: Rija R.

Lombricompost. Crédit photo: Rija R.

Escalier en béton en forme de main en cours de construction.  Crédit photo: Rija R.

Escalier en béton en forme de main en cours de construction. Crédit photo: Rija R.

Étang décoratif. Crédit photo: Rija R.

Étang décoratif. Crédit photo: Rija R.

Élevage de lombrics. Crédit photo: lombricompost

Élevage de lombrics. Crédit photo: lombricompost

Maison principal actuellement en brique, qui était au départ en cartons et sachets. Crédit photo: Rija R.

Maison principal actuellement en brique, qui était au départ en cartons et sachets. Crédit photo: Rija R.

Ouvriers au travail. Crédit photo: Rija R.

Ouvriers au travail. Crédit photo: Rija R.

Dieudonné à la présentation. Crédit photo: Rija R.

Dieudonné à la présentation. Crédit photo: Rija R.

 

 

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

14 Commentaires

  1. Certaines initiatives et personnes de convictions sont dignes d’éloges!!! Ce genre d’entreprise sociale devrait être suivi de prêt et servir d’exemple pour beaucoup. Bel article, merci du partage!
    A bientôt.

  2. J’ai rencontré Violette à Trieste qui vendait la production merveilleuse d’objets artisanaux pour la communauté.
    Projet fantastique et courageux,un modèle éthique et humain.

  3. Bonjour
    Pourriez vous m’indiquer les lieux ou venez stand ou exposition en France cette année ?
    Nous recherchons une sculpture d’environ 1,2 à 1,6 m de hauteur représentant un animal ou un personnage pour mettre dans un jardin privé au milieu de bambous.
    Merci de votre réponse
    Peut être avez vous une galerie de photos que je puisse regarder ?

    Merci d’avance

    jérôme IUNG
    PS : notre cousin Levy ou Bodo VOAHANGY devrait prendre contact avec vous.
    Mon tel 0683384329

    1. Bonjour IUNG
      Nous négocions en Italie les produits de Madame Violette. Nous avons à la maison deux grands hérons d’environ 1,50 mètres si tu est intéressé peut nous contacter et nous allons vous envoyer des photos et des prix. http://www.ravinala.org Teresa +39 0522 924211 +39 338 4683824 Email portable ravinala@ravinala.org
      Nous sommes un petit centre du commerce équitable. Nous travaillons à Madagascar depuis 1987

    2. Bonjour, j’ai eu l’occasion de voir une de leur création, un héron d’environ 1m50, une merveille, il serait superbe dans un jardin. Bons achats, ces gens sont formidables.

  4. J’ai rencontré Violette et Dieudonné à l’occasion d’une brocante de mon village. Je tenais un stand dont les profits devaient aller pour la restauration du chauffage de l’église. Ils ont visité l’église et Violette m’a dit avoir eu le coeur triste en la voyant car elle est encore très abimée. En quelques minutes j’ai découvert une femme charitable, pleine d’amour et de sentiments humanitaires. Elle m’a expliqué rapidement ce qu’ils faisaient à Madagascar, mon pays de naissance. J’ai été très touchée, sans me connaitre, elle m’a offert de jolis objets artisanaux et un magnifique panier. Ils resteront pour moi le souvenir d’une rencontre incroyable.
    Je suis admirative de leur travail, je leur souhaite une bonne continuation et de ne jamais se décourager car ils font un travail formidable.

  5. Septembre 2016, nous avons visité, nous aussi la communauté de Dieudonné et Violette, et oui, c’est formidable. Si vous passez par Antananarivo, c’est un must… l’endroit qu’il faut avoir vu. Tout est fait à partir de matériaux de récupération, mais tout est beau, harmonieux, notre seul regret, ne pas avoir pû ramener de tels objets. Un grand bravo à eux 2, à toutes les personnes qui travaillent là, et nous espérons trouver bientôt leurs réalisations en Europe.

  6. Bravo pour le travail de Violette et Dieudonné
    A chacun de nos voyages à Mada nous avons jamais manqué une visite chez eux
    A la maison à Orleans nous avons deux grands oiseaux de chez Violette et Dieudonné
    Sur mon blog : bernardrobert.fr j’ai fait plusieurs reportages sur le village de Violette et Dieudonné

  7. je me suis rendue ds les ateliers de Dieudonné et Violette il y a une quinzaine de jours, Violette était en France pour essayer de commercialiser leurs réalisations…trop beaux les wc en forme de baobabs amoureux, et ces ateliers où chacun trouve sa place…les mamans avec leur bébé sur le dos…etc, etc…si vous allez à Mada…à visiter impérativement…avant de partir j’ai dit à Dieudonné « ton nom va bien avec ce que tu fais »…

  8. Bonjour, je viens de découvrir dieu donne et violette par le biais d’une émission télévisée. Je suis très touchée par leur travail et leur investissement. Je trouve leur artisanat magnifique et voudrais vraiment pouvoir acheter un grand baobab pour mettre dans notre jardin. Une livraison en France et elle possible ? Du mobilier de jardin m’intéresserait aussi. Ou puis je trouver les prix et les modèles de leurs créations . D’avance merci pour vos réponses. A bientôt. Cordialement. Agnes

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *