Madagascar accueillera le Sommet de la Francophonie 2016

Michaelle_Jean_smallA l’issue du XVe Sommet de la Francophonie  fin novembre à Dakar, on a beaucoup parlé de l’élection d’une femme en la personne de Michaëlle Jean comme nouvelle secrétaire générale de l’OIF en succession au Sénégalais Abdou Diouf qui a marqué la francophonie pendant 12 ans. Certes, c’est une grande première, mais il ne faut oublier l’autre nouvelle : l’organisation du prochain Sommet en 2016 revient à Madagascar, la Grande Ile.

C’est un événement auquel la population malgache ne s’est pas du tout préparée. De plus que, le départ de Hery Rajaonarimampianina vers Dakar n’a pas été médiatisé. A son retour, le président est rentré au petit matin pour s’abstenir de répondre aux questions des journalistes ! Madagascar qui vient à peine de sortir d’une crise qui a duré 5 ans attendait du président, après un an d’exercice d’exercice, d’autres solutions.  Ses préoccupations sont les délestages qui gangrènent les activités économiques du pays, l’insécurité, le chômage, la hausse des salaires, la stabilisation de l’ariary, la corruption, le cas Marc Ravalomanana, etc., et surtout l’organisation de la réconciliation nationale. Autant de sujets loin de la Francophonie.

Et voilà que le président nous ramène autre chose du voyage : un sommet. Madagascar a déjà accueilli un sommet en 2008, mais le coup de force de 2009 a entraîné la suspension de la Grande Île de l’OIF et l’on vient seulement d’être réintégré au début de cette année.

De gauche à droite: François Hollande - Macky Sall - Abdou Diouf - Michaëlle Jean - Hery RAJAONARIMAMPIANINA (Madagascar)

De gauche à droite: François Hollande – Macky Sall – Abdou Diouf – Michaëlle Jean – Hery RAJAONARIMAMPIANINA (Madagascar)
Crédit photo: Rfi.fr (AFP PHOTO / SOW MOUSSA)

Antananarivo est-il prêt pour l’accueillir?

Ce sera sûrement la capitale (Antananarivo) qui va accueillir le XVIe sommet, mais on ne sait pas comment l’État va faire pour pouvoir tenir cette manifestation.

Prenons cette nouvelle d’un point de vue positif, disons que ce sera une sorte d’excitant pour le pouvoir, cela va booster la machine gouvernementale. La population antananarivienne verra un important assainissement et une meilleure urbanisation de la ville. Les embouteillages d’Antananarivo vont peut-être diminuer. Et la réception des invités du Sommet va automatiquement créer des emplois dans le pays.

En outre, la ville aura un nouveau dirigeant l’année prochaine à l’issue des futures élections communales, on votera la personne qui va donner la clé de la ville à Michaëlle Jean à l’ouverture du Sommet 2016. On testera aussi la nouvelle organisation de la capitale pour l’accueil du sommet : un projet de loi polémique de fractionnement de la capitale en 6 communes (= 6 maires pour une seule capitale) sera effectivement soumis au Parlement. Mais arrêtons de voir toujours négativement les changements.

Bien que Hery Rajaonarimampianina ait décidé l’accueil du sommet sans consultation, ce sera une aubaine pour le pays, si on l’analyse bien.

Relation avec la France et les Iles Éparses malgaches

L’accueil de ce sommet ne ravit pas du tout les francophobes et les nationalistes du pays qui y voient encore un essai de main mise de la France sur le dossier Madagascar. Le sujet des Iles Éparses boudées par la France divise encore les deux pays. De plus, le gouvernement français du temps de Sarkozy est le plus souvent cité comme instigateur du soulèvement dirigé par Andry Rajoelina en 2009 conduisant à la déchéance de Marc Ravalomanana. Ce dernier est jugé trop tendance anglo-saxonne, et il s’est ouvert aux nouveaux partenaires comme la Chine, les États-Unis, l’Allemagne au détriment des investisseurs français.

Tout porte à croire que le choix unanime de Madagascar comme pays accueillant le prochain Sommet n’est pas le fruit du hasard, mais le résultat d’une longue discussion en coulisse.

Site web de l’OIF : www.francophonie.org

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

2 Commentaires

  1. faites une petite recherche de dossier de presse et vous saurez pourquoi Madagascar a été choisi. En réalité, Haïti qui souhaitait recevoir nn’est pas actuellement en odeur de sainteté avec l’OIF. corruption, etat de droit non respecté ….. du coup le président haïtien n’ a même pas fait le déplacement. comme aucun pays ne voulait prendre la prochaine réunion de 2017, madagascar a accpté de prendre le pari. et voila pourquoi c’est a antananarivo en 2016

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *