Vers la gratuité de l’internet ?

Un débat sur l’utilité ou non de Free Basics doit-il avoir lieu à Madagascar ?

Depuis l’avènement des offres de connexion Facebook avantageuses pour les opérateurs mobiles locaux, nous entendons toujours le même refrain de la part des experts IT : « Internet n’est pas seulement Facebook ». Ces mêmes experts expriment aussi leurs dégoûts de l’offre d’ordre philanthropique Free Basics by Internet.org : ils disent que c’est une atteinte à la « neutralité du net », c’est de l’accès internet gratuit pour des sites internet sélectionnés par la compagnie californienne, peut-être même que Facebook voudrait se substituer à Internet.

Les notions même de « internet » ou de « neutralité du net », sont inconnues de 97% des malgaches, ils ne connaissent rien de cela et c’est compréhensible quand on sait que notre taux de pénétration internet est de moins de 3%  (chiffres de la Banque Mondiale), mais je pense qu’on est maintenant environ 5% vu le nombre de comptes Facebook basés à Madagascar.

La plateforme Free Basics avantagerait son initiateur et bailleur, c’est sûr, mais nous devons aussi constater que c’est une des solutions au problème du fossé numérique en Afrique (et à Madagascar en particulier). L’abonnement internet est un luxe inaccessible pour les foyers malgaches : un abonnement coûte au minimum 50 dollars dans un pays dont le salaire moyen est inférieur à cela. Plusieurs autres critères font que l’arrivée de Free Basics est une véritable manne pour la découverte d’Internet (Internet à la « Big Brother » certes) : réduire la fracture numérique ne sera pas une priorité étatique d’aussitôt, le taux élevé d’analphabétisme (les gens ne savent même pas lire et écrire) et l’accès à électricité est la véritable priorité étatique.

L’initiative Free Basics est fournie à Madagascar par un nouveau 4ème opérateur téléphonique, lancé au mois de mai dernier. Pour l’instant, il y a quarante-six sites web accessibles depuis le pays dont quelques sites web malgaches :

Publication de bip

Et oui, il n’y a pas que Facebook, nous pouvons aussi nous informer avec BBC Afrique (dommage : pas de RFI.fr pour l’instant),  AccuWeather pour la météo et Supersport pour les actualités sportives, il y a aussi l’encyclopédie participative Wikipédia. D’ailleurs, pourquoi Mondoblog.org ne ferait pas une demande pour intégrer la plateforme ? La procédure est tellement simple :

Mondoblog sur Free Basics, une utopie?

Mondoblog sur Free Basics, une utopie?

Zuckerberg est peut-être en train de coloniser numériquement le « tiers monde » mais soyons suffisamment intelligents pour exploiter ce qu’il offre et savoir dire stop à un certain moment, plus tard.

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *