Macron avait raison sur Madagascar

En disant que :

Quand des pays ont encore sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien.

Le président français Emmanuel Macron a totalement raison pour le cas de la Grande Île. A propos de son autre déclaration disant que  le défi du continent est « civilisationnel », je peux comprendre que c’est dégradant de le généraliser pour le cas de tout le continent car il y a beaucoup de pays africains qui avancent bien mais encore pour le cas de Madagascar, c’est bien visé : non pas seulement sur les transitions démocratiques (le coup d’Etat de l’année 2009 suivi d’une longue crise) mais surtout sur la transition démographique. Il est très commun de voir à Madagascar des ménages à plus de dix (10) enfants dans les régions rurales. Faire des enfants est presque devenu un passe-temps. C’est pour moi presque un crime de naître un enfant sans penser à comment subvenir à ses besoins. Il faut oser dénoncer cela !

La population malgache est trop trop trop jeune : elle est estimée à près de 25 millions d’habitants actuellement et 60% de cette population ont moins de 20 ans. L’institut national de la statistique (INSTAT) estime à 20% le taux de la population active c’est-à-dire seulement 20% des Malgaches travaillent pour le 80% restants qui sont soit des vieux (seulement 4% de plus de 65 ans), soit des enfants ou soit des chômeurs.

La cause de tout cela, il y a le manque d’éducation de la population avec officiellement 46% d’analphabètes (et « être éduqué » ne signifie pas uniquement savoir lire et écrire). Bref, ce n’est pas vraiment leur faute si faire des enfants leur est devenu un passe-temps, c’est le cumul des échecs des dirigeants qui se sont succédé au pays. Madagascar est le 5ème pays le plus pauvre au monde (après le Sud Soudan, Malawi, Burundi et la Centrafrique) avec un PIB de seulement 390 dollars US par habitant. Ce classement est évident en voyant que seulement infime partie de la population paie des impôts et des taxes pour la majorité restante.

Malgré cela, on ne doit pas se lamenter sur ces statistiques effroyables, on doit définir des stratégies de développement en fonction de cela. Maintenant que l’on sait que notre population est trop trop jeune, on doit avoir une vision pour l’avenir par rapport à cela. Le pays doit créer des emplois, le pays doit éduquer cette jeunesse et le pays devrait avoir un dirigeant visionnaire. Le pays est obligé de s’ouvrir aux investisseurs extérieurs.

C’est le premier billet que j’ai écrit en 30 minutes après avoir écouté un reportage de la radio RFI Afrique sur la statistique démographique de Madagascar aujourd’hui.

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!
Rijaniaina

Derniers articles parRijaniaina (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *