Les geeks importèrent le Café TIC à Madagascar #cafeticmg

Ils inventèrent le Café TIC à Madagascar. Et oui, cet événement était bien à sa deuxième édition hier 24 Avril à la Salle de l’Horloge de la Gare Soarano, centre-ville d’Antananarivo. J’ai raté le premier Café TIC du 10 avril qui portait sur le thème Comment se fait-on de l’argent par/sur internet à Madagascar de nos jours? car j’étais encore en voyage à Dakar pour la formation Mondoblog qui m’a fait découvrir l’effervescence autour des TIC dans un autre pays africain mais de retour, je me suis promis d’écrire des billets pour la dynamique des TIC à Madagascar. Vu le nombre de l’assistance d’hier, le Café TIC n’étant qu’à sa deuxième édition est en passe de devenir le rendez-vous incontournable des férus et amateurs de nouvelles technologies à Madagascar.

Cette fois le thème du jour était « Demandez plus à votre mobile« . Il s’agit d’un moment de partage entre les organisateurs, les intervenants et surtout l’assistance sur les utilisations de nos terminaux mobiles comme les applications à utiliser par exemple. Aujourd’hui, quand on dit mobile, il s’agit des smartphones et des tablettes car les téléphones ne servent plus vraiment qu’à téléphoner.

D’abord, c’est quoi le café TIC

C’est une rencontre bimensuelle organisée par l’ONG HABAKA, anciennement dénommé Malagasy i-Hub pour parler de sujets autour des nouvelles technologies et du web en général.

Pour information, Habaka est notre version locale de Jokkolabs (Sénégal) et d’Akendewa (Côte d’Ivoire). Depuis ses débuts, elle a déjà organisé plusieurs évènements dont un #Barcamp co-organisé avec l’émission l’Atelier des médias/RFI lors du passage de Ziad Maalouf et Simon Decreuze à Madagascar.

Pour revenir au café TIC, je reprends un texte de l’organisateur relatant le but de ce rendez-vous périodique :

Les Cafés TIC ont été initiés afin de favoriser les échanges et le partage d’expériences dans le secteur des nouvelles technologies, faciliter le « networking » (réseautage) entre les acteurs, promouvoir et diffuser la culture web (culture TIC) à Antananarivo / Madagascar, ainsi que d’amorcer le débat et créer un espace propice à la discussion autour du web et des nouvelles technologies.

De plus, c’est : Entrée libre! Wifi gratuit!

Café Tic Édition 2 du 24 Avril

Pour le cas d’hier, il y avait donc deux intervenants principaux : il y avait Mamy Rakotomamonjy pour parler du développement d’applications mobiles à Madagascar et Tosoa Bacca présenté comme un « geek mobile addict » pour parler de son usage du smartphone.

Le premier intervenant est un développeur d’applications mobiles et fondateur d’une société de développement informatique à Madagascar. Sur un slide de cinq pages, il montre le chemin pour devenir un développeur d’applications mobiles. Il a aussi parlé du choix de la plateforme de développement en fonction des parts de marché et d’intégrer des communautés de développeurs. Le marché est encore très ouvert et l’on peut même faire du freelance dans ce domaine en s’inscrivant sur des sites comme Progonline, Freelancer, etc.

Le deuxième intervenant Tosoa Bacca bosse dans la géo-localisation et c’est pour cela qu’il a parlé de son utilisation de Twitter Mobile pour parler des embouteillages qu’il rencontre à Antananarivo, ainsi tous ceux qui le suivent savent où se situent les embouteillages et prennent des mesures en fonction de cela. A la fin, il a parlé d’une application mobile dénommée Waze : c’est une application GPS qui s’appuie sur une cartographie élaborée par ses propres utilisateurs, dans la philosophie des outils collaboratifs.

Il existe des millions d’applications pour mobile mais le mobile est surtout utilisé pour les réseaux sociaux. Les connaisseurs n’ont donc pas manqué l’occasion pour donner des petits cours d’utilisation de Twitter d’abord mais aussi d’autres outils comme Instagram, Foursquare, etc.

Geeks et geekettes au Café TIC 24 Avril

Geeks et geekettes au Café TIC 24 Avril. Crédit photo: Tsilavina

Les impressions de l’assistance

Beaucoup ont trouvé que le sujet a été très intéressant et les partages instructifs mais je me suis permis de voir les feedbacks sur Twitter en suivant le hashtag #cafeticmg. Et ben, une partie a trouvé que le thème de ce jour n’a pas été suffisamment approfondi. Il y a même ceux qui ont été déçus.

En fait, l’assistance est composée de deux groupes : des professionnels (développeurs, professionnels et experts en nouvelles technologies, blogueurs, journalistes spécialisés, etc.) et d’un public plus large (étudiants, curieux, etc.) d’où cette divergence de points de vue. En fait, les questions variaient beaucoup :  il y a ceux qui posent des questions comme c’est quoi un jailbreak? c’est quoi un utilisateur root? quelle est la meilleur application pour lire des documents Office? et il y a ceux qui demandent même c’est quoi une application mobile donc il est normal que la séance s’est un peu transformée en une initiation à l’utilisation de smartphones au dépens des geeks qui maîtrisent déjà tout cela.

J’ai demandé leurs impressions à trois développeurs déçus de la rencontre. Ils auraient aimé voir des présentations bien préparées de la part des intervenants, que l’on nous a présenté une cinquantaine d’applications « intéressantes » et que l’on parle de l’avenir des applications mobiles.  Le thème aurait dû être: « Demandez plus à votre mobile Android » selon Tefy. En effet, on n’a parlé que des terminaux Android au dépens des utilisateurs de la marque à la pomme (iPhone et iPad) et de Blackberry dans la salle, voire peut-être des utilisateurs de FirefoxOS.

Mais bon, ce ne sera pas le dernier café TIC, Habaka promet que le prochain sera encore plus intéressant 😉

L’organisateur lance déjà un appel à propositions de thèmes pour le prochain.

Enfin, l’évènement s’est terminé par un cocktail offert par Habaka l’organisateur. La bonne ambiance quoi hum!

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

5 Commentaires

  1. Encore merci pour l’article.

    Sinon, juste pour cadrer un peu et répondre en partie aux remarques du public, le Café TIC c’est juste une occasion, IRL, pour amorcer une discussion. On ne vise pas vraiment l’exhaustivité et d’ailleurs on aurait vraiment souhaité avoir les avis d’utilisateurs avertis d’autres plateformes mobiles (car il s’agit surtout d’une « séance de partage de bonnes pratiques »), sauf qu’après plusieurs appels à contribution, il n’y avait pas beaucoup de gens qui se sont manifestés. De plus, la forte représentativité d’android est nettement compréhensible je pense, à Madagascar (coût, flexibilité, etc.). Mais on aurait bien aimé avoir d’autres intervenants qui utilisent iOS ou WP par exemple…

    Puis, le format de 2h ne sera jamais suffisant pour rentrer dans les détails. Si certains sujets méritent d’être approfondis, il y aura d’autres occasions de revenir là-dessus je pense, soit sous dans un prochain Café TIC soit dans le cadre d’un autre évènement. D’ailleurs, la partie networking à la fin est destinée à prolonger le débat, en aparté, avec les personnes intéressées. L’exercice le plus difficile quand on organise des évènements technologiques ouverts comme le Café TIC, puisqu’on a décidé d’alterner des thématiques destinées à un public averti et les sujets plus « grand public » (donc faire abstraction du jargon trop spécialisé), c’est justement de jongler entre ces deux publics là. Pour que tout le monde finalement y trouve son compte…

    Sinon, on tient compte de toutes les remarques. Ils permettent à l’équipe de toujours offrir le meilleur au fil des rendez-vous 😉

  2. Personnellement je peux comprendre que les plus calés en la matière soit un peu déçu. Cependant je pense que les professionnels du TIC et les geeks doivent garder à l’esprit que le format café est là pour vulgariser et partager. Nous devons rester ouvert 🙂

    Pour des réponses ou débat plus poussés je pense que le format barcamp est plus approprié. Habaka l’a d’ailleurs précisé, le café n’est qu’un projet parmi tant d’autres. Les vrais geeks pourront s’en donner à cœur joie lors d’évènements destinés uniquement pour eux 🙂

  3. Tu es la bienvenue Nathyk 😉 J’adore Madagascar, j’adore l’Afrique! Ça bouge!

    Thierry & Manalina > Je suis à 100% d’accord vous sur le fait que les professionnels du TIC et les geeks doivent garder à l’esprit que le format café est là pour vulgariser et partager. Nous devons rester ouvert!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *