Les « gasy » polémiquent sur les 4 plus grosses fortunes de l’Île

 

Le magazine Forbes édition novembre 2015 a publié un classement des personnes les plus riches en Afrique subsaharienne « francophone ». Notons que Forbes a déjà publié à l’édition d’octobre un classement des Africains les plus riches avec en première place Aliko Dangote (Nigeria) l’Africain le plus riche du monde mais aucun Subsaharien francophone ne possède une fortune de plus d’un milliard de dollars pour y figurer donc il fallait établir un autre classement spécial avec cette fois-ci comme seuil minimum 200 millions de dollars.

Ce classement a fait le buzz sur les réseaux sociaux malgaches du fait que 4 Malgaches figurent dans ce top 25 mais surtout que ce sont des « karana ». Voici l’image qui a fait le tour des réseaux sociaux et a généré les polémiques :

Scan du magazine Forbes novembre 2015

La nouvelle a généré des centaines de partages et des milliers de commentaires. La plupart des journaux papier de jeudi en ont fait des gros titres. Puis, les émissions radio avec interventions téléphoniques furent ensuite envahies par les polémistes et le sujet se discute maintenant dans les transports et les bistrots.

Je vais vous expliquer ce qu’est un karana pour les Malgaches : c’est une expression xénophobe désignant les communautés originaires de l’Inde et du Pakistan qui étaient déjà implantées à Madagascar depuis le 19e siècle, voire le siècle d’avant. La propriété de l’économie malgache est principalement entre leurs mains. La majorité malgache ressent la même frustration que la population noire en Afrique du Sud par exemple. Un sentiment de karanaphobie existe chez beaucoup de Malgaches.

Autre explication : Les karana ou la communauté d’origine indo-pakistanaise de Madagascar

Le fait que les polémistes dénoncent c’est que les 4 personnes qui figurent dans le Top 25 ne sont pas des Malgaches.

Différence entre un Malgache (dit « gasy » en terme courant malagache) et un non-Malgache

Etre malgache n’est-il pas le fait d’avoir la nationalité malgache et posséder de ce fait la carte d’identité nationale du pays. Normalement c’est la définition mais la notion de nationalité est très chère pour les Malgaches : la naturalisation malgache est une procédure difficile, voire impossible. Pour les polémistes, être malgache c’est être de souche : Madagascar a été façonnée par des peuples asiatiques (Indonésie et Polynésie), Africains et Arabes venant d’horizons divers, les Malgaches parlent une seule langue maternelle qu’est le malagasy (une langue de la famille austronésienne). Voici une photo de l’actuel et des anciens présidents pour voir à quoi ressemble un Malgache :

Les présidents malgaches

Les présidents malgaches successifs

Je reviens sur les noms des 4 Malgaches les plus riches selon le Top 25 de Forbes Afrique :

  • 5e place: Ylias Akbaraly (Madagascar) 710 millions de dollars / Secteur : Conglomérat
  • 6e place: Hassanein Hiridjee (Madagascar) 705 millions de dollars / Secteur : Conglomérat
  • 11e place: Iqbal Rahim (Madagascar) 419 millions de dollars / Secteur : Pétrole
  • 23e place: La famille Fraise (Madagascar) 208 millions de dollars / Secteur : Brasserie-Energie

Ce sont des hommes d’affaires à la tête des plus grands conglomérats et industries à Madagascar. Leurs avoirs et leurs patrimoines se trouvent dans la Grande Ile et leurs sociétés créent des emplois. En fait, les karana ont plutôt le sens inné des affaires et leurs business réussissent bien que cela fait des jaloux. Mais bon, j’avoue que c’est une affirmation gratuite de ma part !

Ces 4 personnalités du classement possèdent au moins une double nationalité. Une question se pose : est-ce qu’ils se sentent plus malgaches ou plutôt dans la peau de leurs autres nationalités ? Là, je lance une autre polémique peut-être oops !

La dernière polémique

C’est le fait que Madagascar est deuxième après le Cameroun dans ce classement en termes de nombre de riches :

  • Cameroun : 9
  • Madagascar : 4
  • RD Congo : 2
  • Sénégal : 2
  • Côte d’Ivoire : 2
  • Bénin : 2
  • Gabon : 1
  • Congo : 1
  • Rwanda : 1

Alors que nous sommes l’un des pays les plus pauvres d’Afrique francophone avec 92 % de pauvres selon la Banque mondiale. La vraie polémique est donc le fait qu’une minorité arrive à amasser une richesse valant des millions de dollars. Un petit calcul donc : 4 personnes à Madagascar totalisent une fortune cumulée d’au moins 2 ,42 milliards de dollars . Le budget annuel du pays ne pèse même pas le quart de cette somme.

Pour moi : vive la relance économique à Madagascar !

« gasy » c’est tout simplement le « Malgache de souche » ! Oui c’est un peu xénophobe!

 

The following two tabs change content below.
Rijaniaina
Je suis un néo-rural du numérique (autrement dit « blogueur ») résidant à Gasikara (Madagascar). De métier, je suis un concepteur de projets d'applications informatiques : gérer une équipe de programmeurs est un métier qui n'est pas de tout repos. Dans mon pays, rien ne bouge mais j'aimerais la faire bouger!

3 Commentaires

  1. Moi je dis …. Soyons solidaire !!!! Ça suffit la xénophobie et serrons nou les coudes pour redresser le pays . Qu’il soit Sinoa ou Karana si il veut aider qu’il aide , s’il peut aider son appuis sera le bienvenu

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *